Oui lecteur tu as bien lu. Part 1. Ce qui suppose qu’il y en aura d’autres des parts sur le sujet. Tout simplement parce que concernant le Zob in blog, il y a plusieurs questions qui me questionnent.

Aujourd’hui, c’est la première. C’est à dire celle qui me questionne le plus. A savoir : est-ce qu’on peut vraiment parler de zob dans son blog, quand on sait qu’on est lue par des personnes que même pas dans leurs pires cauchemars ils auraient imaginé que je pouvais parler zob, pour la bonne et simple raison que même pas ils auraient imaginé que je pourrais juste penser zob.

Je veux parler de mon père, ma mère, leurs frères et leur sœurs, et de tous les adultes de plus de 40 ans (sauf Arno et Nath eux ça compte pas, ils savent.)

Parce que quand je croise l’un deux qui me dit qu’il passe souvent sur mon blog, mon plaisir et ma fierté sont presque proportionnels à la gêne et au désarroi que je ressens, en les imaginant s’étouffer devant les grossièretés sorties directement du clavier animé par les blanches mains de la blanche Camille, qui lève le petit doigt quand elle mange et qui hier encore portait des robes à smokes.

Pas que j’ai des histoires de zob à raconter à longueur de journée, mais bon, on sait ce que c’est, les choses étant ce qu’elles sont, il y a forcément un moment où la chose pointe le bout de son nez ou d’autre chose. Même si elle n’est que suggérée ou évoquée dans un tout petit mot perdu au milieu d’un grand billet.

Enfin pas toujours. Ca dépend un peu avec qui vous parlez.

Sauf que sur un blog, vous parlez de la même chose à tout le monde. Alors arrive forcément un moment où on se demande : et ça, je le dis ou pas ?

Alors, zob ou pas zob ? J’ai réfléchi (un peu, faut pas charrier) et je me suis dit qu’à force de chercher le consensus et de vouloir plaire à tout le monde, on finit par ne plus plaire à personne. Et surtout par se faire chier comme un rat mort.

Alors j’ai décidé. Ici, je parlerai zob si le cœur m’en dit.

Zgeg, biroute, phallus, poil et raie. Et poil

SI je gagne pas un tiers de visiteur grâce à cette dernière ligne je comprends plus rien au référencement.

Kmille, en mode et-nichon-même-si-vous-êtes sage.